Cultiver l'ail


L'ail est un légume racine.  Nous cultivons cette plante annuelle principalement pour son bulbe.
Ce bulbe, aussi appelé "gousse", se divise en plusieurs quartiers appelés "caïeux".
Une gousse possède deux à six caïeux pour la famille Porcelaine.
Il peut aller de six à douze pour la famille Rocambole.

La multiplication de l'ail se fait avant tout par division du bulbe.
C'est donc ces caïeux que nous utiliserons pour reproduire la plante.



Plantation

Au Québec, l’ail se plante généralement à l'automne avant les grands gels.
Dans la région du Kamouraska, nous le plantons au mois d’octobre.
Il est bon de le faire environ trois semaines avant que le sol soit gelé.

Il suffit de planter le caïeu, en le gardant dans sa fine enveloppe, la pointe vers le haut dans un trou
d’une profondeur de 6 à 12 cm, selon la présence de paillis (paille ou BRF) ou non.

Il est conseillé de planter l'ail en rang, deux ou trois rangées par planche de culture.
Le caïeu enfoui prendra racine à l'automne, hivernera, puis sortira de terre dès la fonte des neiges au printemps.


Entretien
À partir de sa sortie du sol au printemps jusqu'au solstice d'été (environ 21 juin),
l'ail nécessite un approvisionnement régulier en eau pour l'épanouissement de sa partie aérienne; son feuillage.

Suite au solstice, la plante produit une fleur qui a l'apparence d'une tige seule, rigide et verte. Elle se situe entre les feuilles, autour desquelles elle s'entortille et fait un ou deux tours, avec ultimement, un rassemblement de bulbilles au bout. Cette partie est excellente à manger et doit être coupée pour que le mûrissement du bulbe se poursuive.

À ce stade, son bulbe requiert moins d'eau, mais ne doit pas en manquer.


Récolte et séchage
Nous récoltons vers la fin du mois de juillet, lorsque les feuilles
du plant jaunissent (3 à 5 feuilles jaunes-brunes à partir du bas).
Le plant doit être retiré du sol délicatement.
Pour éviter d’abimer les couches de peaux du bulbe, l'usage d'une bêche est approprié.
Elle permet de soulever le bulbe par en-dessous, en ameublissant le sol.

Une fois récolté, l'ail doit être placé dans un lieu bien ventilé, à l'abri de la lumière directe du soleil
durant environ un mois. Cette étape est cruciale pour pouvoir le conserver longtemps.
Il doit donc sécher sans reprendre l'humidité jusqu'à qu'il soit sec.

 

 

Notes sur le sol
Ce légume racine préfère les sol légers, sableux de préférence. Il s’accommode aussi dans
tous les types de sol. L'ail est une culture moyennement exigeante en éléments nutritifs du sol.
Le pH optimum se situe autour de 6.5

Pour des aulx réussis, le sol doit être bien équilibré entre les différents éléments.

Cependant, il est important de savoir qu’il faut éviter tout excès en azote (fumier frais ou abondance de compost, etc),
ce qui favoriserait le feuillage au détriment du bulbe. Trop d’azote nuirait aussi à la conservation de celui-ci.
Il peut provoquer l'apparition de certaines maladies.



Heureuse culture!